Download E-books Les derniers jours d'un homme PDF

By Pascal Dessaint

Dans une ville sidérurgique du nord, deux voix se répondent à quinze ans d'intervalle.

Pascal Dessaint partage sa vie entre le nord de l. a. France où il est né en 1964 et Toulouse où il vit aujourd'hui, deux univers qui nourrissent son proposal. Ses romans ont été récompensés par plusieurs prix importants dont le Grand Prix de littérature policière (Du bruit sous le silence), le Grand Prix du roman noir français de Cognac (Loin des humains) et le Prix Mystère de los angeles critique qu'il a reçu deux fois (Bouche d'ombre et Cruelles natures).

Sensible aux questions environnementales, marcheur et militant dans l'âme, Pascal Dessaint décrit depuis Mourir n'est peut-être pas los angeles pire des choses (2003) les rapports complexes et parfois ambigus entre l'Homme et l. a. Nature.

Show description

Read Online or Download Les derniers jours d'un homme PDF

Similar Fiction books

Moonfall

It is the twenty first century, and all is correct with the realm. Or so it sort of feels. vp Charlie Haskell, who will trip anyplace for a photograph op, is ready to chop the ribbon for the just-completed American Moonbase. the 1st Mars voyage is set to depart excessive orbit, with a girl on the helm. under, the realm is marveling at a unprecedented sun eclipse.

The Pagan Lord: A Novel (Saxon Tales)

The 7th installment of Bernard Cornwell’s bestselling sequence chronicling the epic saga of the making of britain, “like online game of Thrones, yet genuine” (The Observer, London)—the foundation for The final state, the hit BBC the USA tv sequence. on the onset of the 10th century, England is in turmoil.

Europe Central

A bold literary masterpiece and winner of the nationwide ebook Award.  during this significant paintings of fiction, acclaimed writer William T. Vollmann turns his trenchant eye at the authoritarian cultures of Germany and the USSR within the 20th century to render a enchanting viewpoint on human event in the course of wartime.

More Tales of Pirx the Pilot

Commander Pirx, who drives area automobiles for a residing within the galaxy of the long run, the following faces a brand new sequence of interesting adventures within which robots exhibit a few alarmingly human features. Translated through Louis Iribarne, assisted via Magdalena Majcherczyk and Michael Kandel. A Helen and Kurt Wolff booklet

Additional resources for Les derniers jours d'un homme

Show sample text content

Sa mère serait là d’un second à l’autre. Je me sentais able de pas mal de choses mais pas de croiser le regard d’une mère dans los angeles détresse. J’ai tourné les talons et traversé le corridor à grands pas. Déjà, les portes coulissantes s’ouvraient devant nous. Étienne paraissait content material de ce revirement de scenario, et aussi de retrouver notre enfer. Si Gilles et Bruno ne travaillaient pas ce matin-là, c’est qu’ils étaient de l’après-midi ou de los angeles nuit. Dans les deux cas, je pourrais les choper autour de vingt heures, au second de l. a. relève. Ça me laissait quatre heures à ruminer. Si je restais sans rien faire, il arriverait un second où je ne répondrais plus de moi. Il n’était pas souhaitable que je me tourne les pouces. J’en ai fini avec le sapin, presque rageusement, et je n’ai pas european honte d’imaginer que je faisais tomber deux têtes de salopards dans l. a. sciure. J’ai désinfecté los angeles desktop, rangé tout le matériel dans le coffre de ma voiture et rendu l’aire d’élagage aussi propre que attainable. J’ai pris ensuite le chemin de los angeles mairie. Personne ne semblait au courant de l’accord que j’avais moveé avec le maire. Une première secrétaire a seek adviceé une seconde secrétaire, qui elle-même en a référé au secrétaire en chef. À bout de persistence, je suis néanmoins leisureé aimable, quoique assez ferme, pour exiger de rencontrer ce gus. J’étais conscient de dénoter dans le paysage avec mes fringues revenues et mon visage marqué par l. a. fatigue. J’ai joué de los angeles crainte qu’inspire naturellement un bûcheron. Pour un peu, je serais retourné à ma voiture prendre une hache. Mais le secrétaire en chef m’a reçu, finalement, déplorant aussitôt que nous n’ayons pas établi un contrat au préalable. Je lui ai rétorqué que je ferais une facture dans les meilleurs délais, mais que l’accord prévoyait une avance et le solde à los angeles fin du travail. Je n’avais pas reçu l’avance et le travail était maintenant terminé. Qu’ils raquent. – C’est bien embêtant, il a observé, hautain. – Téléphonez au maire. C’est entendu avec lui. – Comme si c’était aussi facile… Je me suis approché du bureau et j’ai poussé le téléphone vers lui. Il le décrochait ou je lui promettais une digestion singulière. Il a décroché l’appareil et au bout d’une demi-heure, il m’obtenait un chèque, qu’il m’a tendu comme on fait un cadeau à un lépreux. Mais il ne pouvait pas être plus méprisant que je n’étais satisfait. J’ai empoché le chèque sans dire merci. Je suis goé régler ma dette chez le croque-mort. J’ai choisi une belle dalle pour Sabine et je me suis dirigé enfin vers l’usine. J’étais chaud, très chaud. Je suis sorti de ma voiture et j’ai commencé à scruter les visages. los angeles nuit était tombée mais l. a. quarter était correctement éclairée. Il y avait les ouvriers qui pénétraient dans l’usine et ceux qui en sortaient. Les uns comme les autres ne semblaient pas de bonne humeur. Ils arrivaient ou repartaient par petits groupes, formés souvent en fonction de leur spécialité, les fondeurs d’un côté, les lamineurs de l’autre. Les gars se mélangeaient peu et ça pouvait se comprendre.

Rated 4.54 of 5 – based on 37 votes